W3C MathML 3.0 approuvé comme norme internationale ISO/IEC

23 juin 2015

mathml 23 Juin 2015 — Aujourd’hui, le World Wide Web Consortium (W3C), conjointement avec le comité technique JTC 1, de l’ISO et l’IEC, ont annoncé l’approbation de MathML Version 3.0 2ème édition comme norme internationale ISO (ISO / IEC 40314: 2015). 

> Voir les testimoniaux <

MathML est la langue utilisée dans les outils de développement de logiciels à des fins statistiques, d’ingénierie, scientifiques, de calcul et des expressions académiques de mathématique sur le Web. Le langage de balisage mathématique fournit des façons de décrire en XML à la fois la présentation visuelle des formules (avec des symboles mathématiques, des formules bâties et les styles de police) et leur sémantique (avec référence aux différents domaines des mathématiques).Sa première version, MathML 1, est sortie en 1999.

« Cette norme scientifique importante, qui est déjà largement déployée à l’échelle internationale, peut désormais bénéficier de la reconnaissance formelle supplémentaires des organismes nationaux membres de l’ISO, et de IEC » a noté le Dr Jeff Jaffe, PDG du W3C. « On prévoit que la reconnaissance de l’ISO / CEI va accroître l’adoption internationale de MathML non seulement par les organismes de normalisation, les gouvernements et les communautés scientifiques et universitaires, mais aussi par les fabricants de navigateurs, éditeurs scolaires et la communauté Web plus largement. »

« ISO / CEI JTC 1 est très heureux d’avoir la chance de s’appuyer sur l’important travail du W3C et le transposer aux normes ISO / CEI », a déclaré Karen Higginbottom, présidente d’ ISO / CEI JTC 1. « Nous sommes heureux de poursuivre la relation forte et constructive entre nos deux organisations. »

« Comme Secrétariat de l’ISO / CEI JTC 1, l’American National Standards Institute (ANSI) est très fier de la collaboration fructueuse entre l’ISO / CEI JTC 1 et le W3C, » a déclaré Lisa Rajchel, secrétaire d’ISO / CEI JTC 1. « L’Approbation des spécifications du W3C démontre une fois de plus une forte coopération entre le processus de normalisation et les consortiums.»

MathML: Un langage riche et puissant 

Parce que HTML a été inventé dans un laboratoire scientifique, des formules en HTML étaient l’une des premières extensions proposées. Les premières expériences, tels que HTML+ en 1993, ont conduit à la première version de MathML en 1998. MathML a gagné en soutiens depuis, mais il a fallu attendre 2014 et la cinquième version de HTML avant que MathML ne devienne un élément standard de HTML, plutôt qu’une option. MathML peut maintenant être utilisé à la fois tout seul, comme avant, ou incorporé dans le langage HTML.

Un objectif important en faisant de MathML un standard international est de rendre plus riche la publication des articles scientifiques ou de documents éducatifs, interactifs. Une formule est plus seulement une image – vous pouvez interagir avec elle, directement dans le navigateur ou tout autre document spectateur : par exemple, copier et coller la formule dans un solveur d’équation et voir la solution, pointer sur un traceur graphique, ou encore laisser un étudiant résoudre des exercices arithmétiques directement dans le navigateur, etc.

MathML est un atout important pour le Web sémantique. Il peut non seulement décrire la structure visuelle, en deux dimensions d’une formule construite, mais aussi sa sémantique par rapport aux différents modèles mathématiques, grâce à son intégration des «dictionnaires» standard de la Société OpenMath.

« Cette norme ISO / IEC est très opportune », a déclaré le Dr Bert Bos, leader de l’activité « Math » du W3C, « MathML continue d’être le format d’échange le plus utilisé entre les principaux logiciels mathématiques, et est maintenant sur le point de devenir la lingua franca pour les mathématiques sur le Web en raison de sa récente inclusion dans HTML5 ».

Les avantages de la collaboration pour l’interopérabilité 

W3C a développé des processus qui favorisent le développement de haute qualité des normes libres de droits et basées sur un consensus entre les membres. Le support de l’ISO et de la CEI ouvre la voie pour l’adoption des technologies et recommandations du W3C, qui à leur tour augmenteront le déploiement des standards, afin de réduire la fragmentation des plateformes et fournir à tous les utilisateurs une plus grande interopérabilité.

MathML 3.0 a été soumis au processus « Publicly Available Specifications » (PAS) ISO / IEC JTC 1 en juillet 2014. W3C est qualifié de fournisseur « PAS » depuis novembre 2010 auprès de l’ISO, et est l’une des onze (11) organisations qui sont actuellement approuvées. Selon les procédures du PAS, les organisations reconnues valides peuvent envoyer leurs spécifications directement à JTC 1 pour le vote des normes Normes internationales ISO/CEI. Pour en savoir plus sur le processus de soumission ISO / IEC JTC1 W3C PAS, voir les sites W3C PAS FAQ et JTC 1.

En tant que norme ISO / CEI JTC 1, MathML 3.0 est désormais disponible auprès de l’ISO / CEI et de ses représentants nationaux, y compris ANSI. La reconnaissance JCT 1 ne change ni ne remplace la norme W3C existante, qui reste disponible gratuitement sur le site Web du W3C. MathML est la troisième norme W3C à être reconnue par l’ISO / CEI, après les services Web en 2011 et Web Acccessibility Directives 2.0 en 2012.

W3C fournit également un certain nombre de ressources pour les développeurs et les utilisateurs, qui sont disponibles sur la page de l’activité « Math ».

A propos de JTC 1 

Le comité technique mixte de l’ISO (Organisation internationale de normalisation) et de l’IEC (Commission électrotechnique internationale), est un groupe de standardisation internationale basé sur le consensus. Plus de 3.700 experts de 34 pays-membres sont réunis au sein de JTC 1 pour élaborer des normes mutuellement bénéfiques qui améliorent le commerce mondial tout en protégeant la propriété intellectuelle. Les États-Unis jouent un rôle de premier plan dans JTC 1, avec l’American National Standards Institute (ANSI) tenant le secrétariat et Karen Higginbottom, directeur des normes initiatives chez Hewlett-Packard, servant de président de JTC 1.

A propos d’ISO 

ISO est le plus grand développeur et éditeur mondial de normes internationales. ISO est un réseau d’instituts nationaux de normalisation de 164 pays. Plus de 100 membres de l’ISO sont des pays en développement. ISO a plus de 18 600 normes internationales dans son portefeuille. Le périmètre de travail de l’ISO va des normes pour les activités traditionnelles, comme l’agriculture et la construction, à l’ingénierie mécanique, la fabrication et de la distribution, les transports, les dispositifs médicaux, l’environnement, la sécurité, les technologies de l’information et de la communication, jusqu’aux normes de bonnes pratiques et de services.

A propos d’IEC 

L’IEC (Commission Electrotechnique Internationale) est la première organisation mondiale qui élabore et publie des normes internationales pour toutes les technologies électriques, électroniques et connexes. Les normes internationales IEC couvrent une vaste gamme de technologies de production d’électricité, de transmission et de distribution à des appareils ménagers et de matériel de bureau, des semi-conducteurs, de la fibre optique, des batteries, des nanotechnologies, de l’énergie solaire et des convertisseurs d’énergie marine, pour n’en citer que quelques-uns. La CEI gère également les systèmes d’évaluation de la conformité qui certifient que les équipements, systèmes ou composants sont conformes aux normes internationales. www.iec.ch