Le W3C optimise le processus de « check-out », lors du paiement en ligne

20 octobre 2015

web payment

Un travail de standardisation pour offrir plus de choix, de sécurité et de simplicité, aux consommateurs comme aux marchands

Paris : 21 Octobre, 2015. Le World Wide Web Consortium (W3C) lance aujourd’hui le premier groupe de travail sur les paiements en ligne dans le but d’optimiser le processus de commande («check-out ») et ainsi faciliter et mieux sécuriser les paiements en ligne.

Les standards proposés favoriseront le paiement par l’utilisation d’un large éventail de méthodes de paiement existantes et futures telles que les cartes de crédit et de débit, le paiement mobile, le service de tiers de confiance (PayPal, dépôt fiduciaire, etc.), les bitcoins et autres technologies de comptes décentralisés. Les interfaces de programmation standards (API), qui permettent l’enregistrement de moyens de règlement ainsi que les choix de paiement, à l’aide des navigateurs, serviront de fondation pour faciliter l’expérience utilisateur, notamment le processus de commande, et permettre de régler automatiquement ses achats en toute sécurité –en particulier sur terminaux mobiles. Les API offriront une plus grande sécurité des transactions, plus d’options de paiement, aussi bien pour les sites marchands que pour l’utilisateur.

« L’industrie voit dans le portefeuille électronique un moyen d’améliorer la facilité d’utilisation et la sécurité, et de soutenir les initiatives marketing. Néanmoins, les utilisateurs ne l’ont pas encore massivement adopté » a déclaré le docteur Jeff Jaffe, PDG du W3C. « Nous pensons que c’est en partie dû au fait que le marché du portefeuille électronique est fragmenté et que les fournisseurs utilisent des interfaces de programmation incompatibles entre elles. Les standards du W3C permettront l’interopérabilité des différentes solutions par la standardisation d’interfaces de programmation. Ainsi, lorsque vous achetez quelque chose, vous devriez avoir un moyen standard de faire correspondre les moyens de paiement dont vous disposez avec ceux acceptés par le site marchand, et qui s’intègre parfaitement à la séquence d’achat du site marchand. »

Les travaux de recherche réalisés par des entreprises comme « Business Insider » confirment les différentes raisons pour lesquelles, en moyenne, les utilisateurs ne finalisent pas l’achat en ligne dans 68 % des cas. Les standards de paiement en ligne du W3C pourront en partie apporter une solution aux problèmes d’abandon du panier liés à la sécurité et facilité d’utilisation, par le biais de réponses standards et d’acheminement de réponses aux étapes d’initiation, de confirmation et de finalisation du processus d’achat. Grâce à ces API, l’utilisateur choisira le moyen de paiement qu’il souhaite utiliser pour une transaction donnée, et son navigateur fera office de médiateur lors des échanges entre l’application Web et les fournisseurs de solutions de paiement.

« C’est aujourd’hui un véritable défi pour les sites marchands de proposer de nouvelles options de paiement à l’utilisateur en raison des nombreuses solutions propriétaires et de la multitude d’API différentes, » commente Mark Horwedel, PDG de Merchant Advisory Group (MAG). « Les standards ouverts du W3C aideront les fournisseurs de solutions de paiement et les sites marchands à réduire leurs coûts de gestion, à offrir au consommateur plus de choix et de transparence, et à créer de nouvelles opportunités pour le lancement de services à forte valeur ajoutée. Ces API standards serviront également de socle pour de futurs moyens de paiement en ligne. »

La charte (et la FAQ annexe) de ce nouveau groupe de travail ont été rédigées par les participants du groupe d’Intérêt éponyme, comprenant les représentants techniques de banques, de fournisseurs de solutions de paiement, de sites marchands, de concepteurs de navigateurs, de fournisseurs d’équipement et d’autres acteurs de ce secteur industriel.

Le nouveau groupe de travail se rencontrera en face-à-face pour la première fois au cours de la semaine plénière technique du W3C sous la direction des co-présidents Adrian Hope-Bailie, (Ripple), et Nick Telford-Reed (Worldpay). Le personnel technique du W3C affecté au groupe de travail sur les paiements en ligne est Ian Jacobs et Doug Schepers.

Le groupe d’intérêt sur les paiements en ligne, sous la direction des co-présidents Erik Anderson (Bloomberg) et David Ezell (NACS), s’attachera à identifier et étendre la standardisation à de nouveaux domaines

Le travail effectué par le W3C sur les paiements en ligne a été financé en partie par l’Union Européenne par le biais du projet HTML5Apps.