Le W3C reçoit un Emmy Award pour ses travaux sur les sous-titres et légendes des vidéos

08 janvier 2016

Emmy AwardLe “World Wide Web Consortium (W3C) recevra un Emmy Award pour ses travaux sur la standardisation des sous-titres et légendes des vidéos, le 8 janvier 2016 au cours du “Consumer Electronics Show” (CES) à Las Vegas.

 

5 Janvier 2016 – Le “Worldwide Web Consortium” (W3C), l’organisme mondial de normalisation qui développe les technologies pour le Web, recevra un “Technology and Engineering » Emmy Award le 8 janvier 2016, remis par le “National Academy of Television Arts and Sciences”, pour son travail visant à rendre tous les contenus des vidéos accessibles par le biais de sous-titrages.

Pour la catégorie “Standardisation and pioneering development of Non-Live Broadband Captioning”, l’Award reconnaît que le standard Timed Text Markup Language (TTML) du W3C permet de répondre aux besoins des personnes handicapées, tout particulièrement les personnes sourdes et malentendantes. La remise des récompenses NATAS aura lieu à l’hôtel Bellagio de Las Vegas dans le Nevada. Des représentants du W3C, dont des membres du groupe de travail “Timed Text”, recevront l’Award. En plus du W3C, Home Box Office (HBO), Netflix, Telestream, et la société Motion Pictures and Television Engineers (SMPTE) seront également récompensés pour leur utilisation de TTML (Timed Text Markup Language).

“W3C est ravi de recevoir un Emmy Award, ce qui met en valeur les technologies visant à donner à tous, quels que soient leurs handicaps, cultures, langues, un accès optimum au “world Wide Web” a déclaré Dr Jeff Jaffe, CEO du W3C. “Je tiens à remercier la “National Academy of Television Arts and Sciences” pour leur reconnaissance envers le W3C et je félicite les membres des groupes de travail “Timed Text” et l’initiative « Accessibilité du Web” pour leur travail remarquable.

Depuis sa fondation en 1994 par l’inventeur du Web Tim Berners- Lee, le W3C s’est engagé dans les principes d’une société ouverte, interopérable et un accès gratuit pour tout le monde et sur tout type d’appareils. Aujourd’hui, les producteurs de vidéos destinées au Web utilisent déjà les standards W3C dans le monde entier, rendant ainsi accessibles les vidéos en ligne à des millions de personnes. Pour les personnes sourdes et malentendantes, le sous- titrage leur permet de comprendre le contenu audio de la vidéo. “Veiller à ce que tous les aspects du Web soient accessibles pour tous malgré un handicape, a été la priorité du W3C et ceci depuis presque 20 ans” a déclaré Judy Brewer, directeur de l’Initiative Accessibilité du Web du W3C (Web Accessibility Initiative). « Nous sommes fiers de constater que ce prix reconnaît la standardisation de “TTML” permettant de rendre les vidéos sur le Web accessibles à des millions d’utilisateurs grâce au sous- titrage »

À propos de Timed Text Markup Language (TTML):

Au cours des dernières années avec la convergence des médias traditionnels et le Web, de plus en plus de vidéos issues de la télévision se retrouvent sur le Web et des vidéos du Web sur la télévision. TTML permet de faire un pont entre ces deux entités.

“Timed text” est une information textuelle qui peut être utilisée directement pour le sous- titrage ou comme un format d’échange de contenu de distribution. TTML est utilisé dans la création, le transcodage et l’échange d’informations Timed Text, et pour créer des légendes et sous-titres sur le Web et d’une manière plus générale, sur Internet.

TTML est utile pour divers acteurs, y compris les navigateurs Web et les outils de création.

TTML est un ensemble qui englobe toutes les approches de sous- titrage connues. Il peut supporter la sémantique de la plupart des fichiers de sous-titrage, avec l’ajout de métadonnées, et se base sur XML, un standard bien connu et compris de tous. » explique Philippe Le Hégaret, responsable au W3C du domaine Interaction, et représentant de l’équipe W3C au sein du groupe de travail “Timed Text”.

La technologie TTML 1.0 est devenue une recommandation du W3C en novembre 2010, après des années de collaboration initiée en premier lieu par l’Initiative Accessibilité du Web du W3C (Web Accessibility Initiative), avec l’aide du “National Institute on disability and rehabilitation Research », mais aussi les représentants de l’industrie télévisuelle. Les créateurs de TTML 1.0 sont : Glenn Adams (travaillant alors pour Samsung) aujourd’hui chez Skynav, Inc; Mike Dolan, un expert de SMPTE; Geoff Freed, WGBH National Center for Accessible Media; Sean Hayes, Microsoft; Erik Hodge (alors chez RealNetworks), et aujourd’hui chez Asignio; David Kirby (décédé), alors chez British Broadcasting Corporation ( BBC); Thierry Michel, W3C; et David Singer, Apple.

De nouvelles fonctionnabilités pour TTML

Depuis la publication de TTML 1.0, le groupe de travail du W3C Timed Text (TTWG), actuellement co-présidé par Nigel Megitt (BBC) et David Singer (Apple) a continué d’accroître les capacités de création et de distribution de titrage vidéo.

Les profilsTTML de sous-titres et légendes pour Multimédia Internet 1.0 (MSC1), actuellement au stade de candidat à la recommandation, sont destinés à simplifier la mise en oeuvre et la création TTML en réunissant les profils TTML populaires utilisés dans l’industrie, y compris EBU-TT-D. IMSC1 ajoute le support pour un meilleur text Paddind, les sous-titres d’images et sous-titres forcés. Ce dernier permet d’utiliser les deux sous-titrages pour sourds et malentendants, ainsi que la traduction des sous-titres dans un document unique, ce qui permet à l’utilisateur de choisir d’afficher seulement les traductions, ou les traductions et sous-titres simulatnément. Pierre-Antoine Lemieux (appuyé par MovieLab) est l’éditeur d’IMSC1.

TTML2, publié en février 2015 comme premier document de travail public, est la prochaine version de TTML, publié comme un premier document de travail public en Février 2015. En plus de ces fonctionnalités introduites dans IMSC1 et d’affiner les caractéristiques de TTML1, TTML2 ajoute le support pour les langues de l’Asie de l’Est, active la 3D stéréoscopique, et détaille le mapping de HTML et CSS. Glenn Adams (Skynav) en est l’éditeur de TTML2. StartFragment EndFragment.

Adoption Mondiale de TTML

L’adoption de TTML est aujourd’hui croissante et mondiale. « The European Broadcasting Union » (EBU) utilise EBU-TT basé sur la technologie TTML, et au Japon, « The Association of radio Industries and business » (ARIB) utilise ARIM-TTML.  « The society of Motion Picture and Television Engineers (SMPTE) » utilise TTML comme base pour SMPTE-TT (ST- 2052- 1) et veut utiliser IMSC1 pour son Interoperable Master Format ( ST 2067- 2).

Après la promulgation de loi par l’US Federal Communication Commission’s (FCC) 21st Century Communication and Accessibility Act (CVAA) en Octobre 2010, le FCC a désigné le format SMPTE-TT comme “lieu sécurisé d’échange et de livraison” pour le sous-titrage en ligne. Judy Brewer, Directrice de l’Initiative Accessibilité du Web du W3C (Web Accessibility Initiative), et Philippe Le Hegaret, responsable au W3C du domaine Interaction, tous deux représentants du W3C, ont été nommé au comité “Video Programming Accessibility Advisory Committee (VPAAC) » pour  le contenu en ligne.”

Rencontrer les représentants W3C au CES

Les experts techniques du W3C et de l’industrie du W3C sont présents au CES du 5 au 9 janvier à la suite numéro 310 du Westgate et sont disponibles sur rendez- vous afin d’échanger sur les travaux du W3C concernant TTML ainsi que de nombreuses autres activités du W3C notamment dans l’automobile, Digital Marketing, Digital Publishing, Entertainment, Web Payments, Web Security, et Web of Things.

Pour nous rencontrer durant le CES, contactez-nous par email: team-contact@w3.org.

Après le 9 janvier, contactez J. Alan Bird (abird@w3.org), W3C Global Business Development Leader.